Jeudi 8 mai 2014 4 08 /05 /Mai /2014 14:23

L'enfant qu'on envoie se coucher

 

Il faut aller au lit
Mais je n'ai pas sommeil
Dans le noir je m'ennuie.
Tous les soirs c'est pareil.
Si j'avais des ciseaux
Pour découper le ciel
J'en prendrais un morceau
Pour faire une marelle
Si j'avais de la craie
Sur le noir de l'espace
Je me dessinerais
Un jeu avec des cases.
Chaque soir c'est pareil
Je me rêve dehors.
Mais j'ai un peu sommeil
Malgré moi je m'endors
J'irai à cloche pied
Jouer sur la grande Ourse
Et dans la Voie Lactée
Me baigner à la source
Je rêve que je dors
Et je me réveille
Il fait grand jour dehors
Bonjour Monsieur Soleil

 

Claude Roy

Dessin trouvé sur le net

 

Ecrire un commentaire
Voir les 3 commentaires - Publié dans : Poésie, écritures
Mercredi 7 mai 2014 3 07 /05 /Mai /2014 14:14

 

Bibliothèque impériale

En 1624 la cardinal Mazarin achète l'hôtel Tubeuf rue Neuve des Petits Champs, au coin de la rue Vivienne, relié à l'hôtel de Chivry, au coin de la rue Richelieu. A l'époque, comme aujourd'hui, nous sommes dans le 2ème arrondissement de Paris. Mazarin fait construire alors les galeries encadrant la grande cour de la Bibliothèque. Dans la galerie qui longe la rue Richelieu il met au rez-de-chaussée des écuries et au premier étage une riche collection de tableaux et de meubles précieux. Il installe sa bibliothèque particulière dans la galerie nord. Cette bibliothèque, qu'il ouvre au public tous les jours de 8h du matin à 17h, représente 40.000 volumes. Après la mort du cardinal on divisa le palais en 2 lots. L'ancien hôtel Tubeuf devint propriété du duc de la Meilleraye et prit le nom d'hôtel Mazarin. Il fut acheté en 1719 par Louis XIV qui y plaça le siège la Compagnie des Indes. Plus tard on y installa la Bourse qui y resta jusqu'au début du 19ème. Sous l'Empire l'hôtel Mazarin fut affecté au service deu Trésor. L'hôtel de Chivry et les constructions élevées sur la rue de Richelieu devinrent la propriété du marquis de Mancini. L'ensemble fut appelé hôtel de Nevers. Sous la Régence la banque de Law y fut établie. En 1721 le régent acheta le lot pour y transférer la Bibliothèque royale. Sous l'Empire elle est Bibliothèque impériale et de nos jours Bibliothèque nationale. Elle est devenue publique en 1737. Elle s'est énormément enrichie pendant la Révolution avec les livres et les manuscrits de plusieurs grands monastères de Paris. Les nombreux ouvrages amenés par l'Empire furent repris en 1815 par l'invasion.

 

Elle est divisée par un décret de la Convention du 17 octobre 1795, en 4 départements : les imprimés, les manuscrits, les médailles et les estampes, cartes et plans. Mi 19ème on évalue à plus d'un million le nombre de volumes imprimés et à 80.000 le nombre de manuscrits. On compte aussi plus de 900.000 estampes et 40.000 cartes. Un cabinet expose 120.000 médailles. En 1831, 2762 médailles ont été volées.

Cette bibliothèque remonte à Charles V qui réunit une collection de livres et les mit dans une tour du Louvre appelée "tour de la Librairie". La bibliothèque fut enrichie par les successeurs de Charles V et les suivit dans leurs résidences favorites. Henri IV la ramena de Fontainebleau au collège de Clermont, rue St Jacques. Au retour des jésuites la bibliothèque fut transférée au couvent des Cordeliers puis dans une maison, rue de la harpe, dépendant du couvent. Colbert la fit transporter rue Vivienne en 1666. Pour cela il avait acheté 2 maisons voisines de son hôtel. En 1721 le régent acquiert l'hôtel de Nevers où la bibliothèque va rester. L'essentiel des collections est depuis les années 90 à la Bibliothèque François Mitterrand, tandis que la plus grand partie des collections spécialisées est toujours sur le site Richelieu-Louvois.

Principale source : Dictionnaire de l'ancien Paris (avant annexion), 1859, par Frédéric Lock

 

Ecrire un commentaire
Voir les 2 commentaires - Publié dans : Autres
Jeudi 1 mai 2014 4 01 /05 /Mai /2014 13:49

 

Bon 1er mai

Ecrire un commentaire
Voir les 5 commentaires - Communauté : gifs et fond de blogs - Publié dans : Photos et images
Dimanche 27 avril 2014 7 27 /04 /Avr /2014 15:57

Liste des objets qui peuvent être fabriqués en or au titre de 18 carats, par lettes patentes du Roi du 4 avril 1789 :

Chaînes et breloques de montre

Croix, coeurs, clavetons

Boutons de manche, mirza, chaînes de panurge

Médaillons de cou et de poche

Dés et bouchons de flacons

Cure-dents, cure-oreilles et aiguilles à passer

Menues garnitures et instruments de mathématique

Pendentif en or, cure-dent et cure-oreille, 16ème siècle

Musée national de la Renaissance d'Ecouen

Ecrire un commentaire
Voir les 2 commentaires - Publié dans : Histoire de France
Samedi 19 avril 2014 6 19 /04 /Avr /2014 13:16

 

 

Ecrire un commentaire
Voir les 3 commentaires - Publié dans : Autres
 
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés