.

Ajouter à vos Favoris

Ce site en anglais

IMPORTANT

              

Un peu plus sur moi? C'est ici

Nombre de perdus sur ce site : 16

Nombre de connectés sur overblog : 20333

Le meilleur usage que l'on puisse faire de la parole est de se taire

Tchouang-Tseu

 

.

Ne faites jamais confiance aux miroirs, ils vous montreront toujours tout à l'envers

Cléo

Vous êtes content ? Dites le moi :

Mon premier livre d'or est complet, mais consultable :

 

Images Aléatoires

  • b58b.jpg
  • 2c.jpg
  • maltessebolonka.jpg
  • chat.jpg
  • mexico1
  • 5c559fc6aa.jpg

Horloge

L'ange gardien de ce site


Il aime jouer avec votre souris et répond à vos clics.

Recherche

Vos derniers mots

Syndication

  • Flux RSS des articles
Vendredi 23 décembre 2005 5 23 /12 /Déc /2005 17:19

 

Chez les iroquois, lors de la grande danse des plumes, des actions de grâce se répètent à l'infini pour remercier le "bon jumeau" de tout ce qui a poussé au bénéfice des hommes : les fruits et l'eau, les animaux et les arbres, le soleil et les ceps de vigne, l'obscurité et la lune, les étoiles et les dispensateurs de vie (maïs, haricots et courges appelés les 3 soeurs divines). Les iroquois pensent que la grand-mère des hommes tombe du ciel sur la mer (il n'y avait pas encore de terre). La tortue recueille la grand-mère sur son dos que le rat musqué recouvre de vase remontée du fond de l'océan. Ainsi se forme peu à peu la première ile sur le dos de la tortue. Cette ile deviendra la terre tout entière

L'aigle est le substitut du soleil chez les indiens de la prairie et le canard est le guide infaillible aussi à l'aise dans l'eau que dans le ciel. D'où l'emploi des plumes de canards dans certaines cérémonies rituelles. Le chiffre 7 représente  les coordonnées cosmiques de l'homme

La plume d'aigle et le sifflet en os d'aigle sont indispensables à qui veut affronter l'épreuve de la danse qui regarde le soleil

La croix de forme géométrique simple de type romain est le symbole du faucon ou de l'aigle aux ailes étendues chez les peaux-rouges.

Chez les pavitso, un bâton portant à son extrémité une plume d'aigle procurée par un chaman est posé sur la tête du malade et le mal se trouve emporté

Pour les indiens de Californie centrale, le renard argenté est considéré comme un héros créateur

Chez les naskapi, l'âme est une ombre, une étincelle ou une petite flamme qui sort par la bouche

Pour beaucoup de peuples indiens d'Amérique du Nord, à chacun des 6 secteurs cosmiques est associée une couleur sacrée : le nord est jaune, l'ouest est bleu, le sud est rouge, l'est est blanc, le zénith est multicolore et le noadir (le bas) est noir

Pour tous les indiens d'Amérique du Nord, le rêve est le signe ultime et décisif de l'expérience Ils fondent le choix des prêtres et donnent la qualité de chaman (homme médecine). Ils ordonnent les guerres, etc.......Le grand aigle de la rosée revivifie la terre stérilisée par les esprits néfastes

Pour toutes les tribus indiennes d'Amérique du Nord, la voie lactée est le chemin des âmes regagnant l'eau-delà. A son extrémité se trouve le pays des morts.
Selon les iroquois, la grand-mère des hommes tombe du ciel sur la mer. Il n'y avait pas encore de terre. La tortue recueille la grand-mère sur son dos que le rat musqué recouvre de vase remontée du fond de l'océan. Peu à peu se forme la première ile sur le dos de la tortue et elle deviendra la terre entière.
Chez les pavitso, un bâton portant à son extrémité une plume d’aigle procurée par un chaman, est posé sur la tête du malade et le mal est emporté.

Chez les indiens du nord canadien, l'ombre et l'âme qui sont distinctes l'une de l'autre ser séparent du cadavre au moment de la mort. L'âme gagne le royaume du loup à l'ouest, et l'ombre demeure à proximité de la tombe. C'est l'ombre qui maintient les relations avec les vivants et c'est à elle que sont destinées les offrandes déposées sur les tombes. L'âme peut revenir et en s'unissant à l'ombre constituer un nouvel être. Les gens qui sont nés de cette façon une seconde fois rêvent parfois de leur vie antérieure.

L'obsidienne (silex), anciennement lame des couteaux de sacrifice, a conservé chez les indiens d'Amérique centrale une valeurs magique bénéfique. Il conjure les maléfices et écarte les mauvais esprits.

Les indiens ouvraient les yeux des statues sacrées pour les animer.

 

Black Kettle

Ecrire un commentaire
Voir les 3 commentaires - Communauté : Culture en vrac - Publié dans : Indiens d'Amérique
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés