.

Ajouter à vos Favoris

Ce site en anglais

IMPORTANT

              

Un peu plus sur moi? C'est ici

Nombre de perdus sur ce site : 14

Nombre de connectés sur overblog : 18518

Le meilleur usage que l'on puisse faire de la parole est de se taire

Tchouang-Tseu

 

.

Ne faites jamais confiance aux miroirs, ils vous montreront toujours tout à l'envers

Cléo

Vous êtes content ? Dites le moi :

Mon premier livre d'or est complet, mais consultable :

 

Images Aléatoires

  • 20.jpg
  • mi-mi_014.jpg
  • 283021.jpg

Horloge

L'ange gardien de ce site


Il aime jouer avec votre souris et répond à vos clics.

Recherche

Vos derniers mots

Syndication

  • Flux RSS des articles
Lundi 27 mars 2006 1 27 /03 /Mars /2006 19:23

 

Le baiser de Rodin

Le baiser, symbole de l'union et de l'adhésion mutuelles, signifie aussi adhésion d'esprit à esprit. Le point d'issue et source du souffle est la bouche, organe corporel du baiser. Le baiser est aussi signe de concorde, de soumission, de respect et d'amour. Il était pratiqué par les initiés au mystère de Cérès pour témoigner de leur communion spirituelle. Dans l'antiquité, on embrasse les pieds et les genoux des rois, des juges et des hommes ayant une réputation de sainteté. On embrasse aussi les statues pour implorer leur protection. Au moyen-âge, dans le droit féodal, le vassal était tenu d'embrasser la main de son seigneur. Le baiser garde toutefois l'ambiguïté de toutes les formes d'union. C'est pourquoi dans les anciens rituels concernant la cérémonie d'ordination des prêtres et de la consécration des vierges où le baiser était donné par l'évêque, on le supprima pour les vierges. La moniale devait simplement poser ses lèvres sur la main du prêtre.

 

Ecrire un commentaire
Voir les 13 commentaires - Communauté : Culture en vrac - Publié dans : Symbolisme lettre B
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés