.

Ajouter à vos Favoris

Ce site en anglais

IMPORTANT

              

Un peu plus sur moi? C'est ici

Nombre de perdus sur ce site : 28

Nombre de connectés sur overblog : 12885

Le meilleur usage que l'on puisse faire de la parole est de se taire

Tchouang-Tseu

 

.

Ne faites jamais confiance aux miroirs, ils vous montreront toujours tout à l'envers

Cléo

Vous êtes content ? Dites le moi :

Mon premier livre d'or est complet, mais consultable :

 

Images Aléatoires

  • a7cfc3.jpg
  • chien-bolsheuhaya.jpg
  • 2_899.jpg

Horloge

L'ange gardien de ce site


Il aime jouer avec votre souris et répond à vos clics.

Recherche

Vos derniers mots

Syndication

  • Flux RSS des articles
Jeudi 26 avril 2012 4 26 /04 /Avr /2012 12:07

Ne te recroire mi, mais serf encor : ne te décourage pas, mais continue à le servir.

Douce dame, pregne vos en pitiez : douce dame, ayez pitié.

Ge l'en crui et si fis que fous : je l'en crus et me comportai comme un fou.

Ge criem qu'il ne me face ennui : je crains qu'il ne me nuise.

Je n'en sui mie a deus doie : je ne suis pas à deux doigts de faire cela.

Chevax dona a chascun trois et robes a chascun trois peire : il donna à chacun trois chevaux et trois paires de robes.

Troi avugle un chemin aloient : trois aveugles suivaient un chemin.

Je ne tornerai autre san : je ne me dirigerai pas d'un autre côté.

N'en devez celle ne celi blasmer : vous n'en devez blâmer ni elle ni lui.

A cel cop la bataille faut : à ce coup, la bataille s'arrête.

De la cité se part errant : il quitte la ville sans perdre un instant.

Bien sai ke cheste ci est voe : je sais bien que celle-ci est pour vous.

Atant es vous devant lui venir un viel chevalier : voici que se présente devant lui un vieux chevalier.

Car bien et bel fere le sot : car il savait bel et bien le faire.

Oncques n'i vost areter plus : jamais il ne voulut s'attarder là plus longtemps.

Je cuit plus sot de ti n'i a : je crois qu'il n'y a pas plus fou que toi.

Que je l'amoie miex ke me : car je l'aimais plus que moi-même.

Amer vous doy sur toute rien : je dois vous aimer plus que personne au monde.

El vintieme an de mon aage : dans ma vingtième année.

Miels les venist estre arriere tornant : il vaudrait mieux pour eux qu'ils aient fait demi-tour

Oncques ne l'en souvint : cela ne lui revint jamais à l'esprit.

Pren le nape, et tu, le pot tien : prends la nappe, et toi, tiens le pot.

Ne furent qu'aus deus : il n'y avait qu'eux deux seuls.

Garde ne demorer tu pas : toi, prends garde à ne pas traîner.

Veoir la m'estuet : il faut que je la voie.

Menai le vos : je vous l'ai amené.

Le me dites et jes orrai : dites-les moi et je les écouterai.

Ja moi pechiet dire n'orrés : jamais vous ne m'entendrez, moi, avouer un pêché.

On peut trouver des mots écrits de différentes façons :

-Assez : assez, asez, assés

-Dedans : dedans, dedanz, dedenz

-Loin : loin, luin, luien

-Mais : mais, maiss, mes

-Guerre : guerre, gerre, guere

-Deuil : deul, dol, duel

-Donner : doner, duner

 

Ecrire un commentaire
Voir les 3 commentaires - Communauté : Culture en vrac - Publié dans : La langue française
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés