.

Ajouter à vos Favoris

Ce site en anglais

IMPORTANT

              

Un peu plus sur moi? C'est ici

Nombre de perdus sur ce site : 37

Nombre de connectés sur overblog : 27320

Le meilleur usage que l'on puisse faire de la parole est de se taire

Tchouang-Tseu

 

.

Ne faites jamais confiance aux miroirs, ils vous montreront toujours tout à l'envers

Cléo

Vous êtes content ? Dites le moi :

Mon premier livre d'or est complet, mais consultable :

 

Images Aléatoires

  • grosch.jpg
  • DaisyBubble.jpg
  • 6kenguru7ht1.jpg
  • 96ee7b48.jpg

Horloge

L'ange gardien de ce site


Il aime jouer avec votre souris et répond à vos clics.

Recherche

Vos derniers mots

Syndication

  • Flux RSS des articles
Jeudi 15 mars 2012 4 15 /03 /Mars /2012 12:45

Décrit par Kanner en 1943, cet autisme précoce constitue un affrontement de diverses positions théoriques au sein de la pédopsychiatrie.

L'autisme de Kanner est une affection très rare, touchant beaucoup plus les garçons que les filles.

Rapidement la mère d'un enfant atteint signale un comportement déconcertant. Le syndrome devient repérable entre 6 et 9 mois. On constate de suite, bien évidemment, un autisme, ou isolement ou solitude, une absence de langage, ainsi qu'un besoin impérieux de l'enfant d'avoir un environnement immuable. Il veut maintenir son environnement identique, le changement est source d'angoisse. Objets et meubles doivent conserver la même place, le même aspect, le même rangement. Il a un intérêt marqué pour les collections d'objets disparates qu'il réunit toujours de la même manière, il aime à reconstituer des puzzles. Bien souvent il a une étonnante mémoire. Bien longtemps après une séance de thérapie, de nouveau dans la salle, il va, sans hésitation, aller chercher l'objet dont il n'a pas oublié la place. De façon très précoce, on observe aussi une perturbation dans les capacités de communication. Il ne reconnaît pas les mimiques faciales.

L'enfant qui souffre d'autisme de Kanner est en général un enfant en bonne santé physique. Il est rarement malade. Son développement moteur est satisfaisant. La plupart du temps son seuil aux stimulations douloureuses est élevé. Son quotient intellectuel est supérieur à 50. L'absence de langage après 5 ans risque de maintenir l'enfant dans son isolement autistique.

Environ la moitié de ces enfants n'évoluent pas, l'autisme reste intense et le langage n'est pas acquis. Le fonctionnement cognitif* n'est pas investi. Avec l'âge on va vers un état d'arrièration grave avec des stéréotypies, un trait de comportement bizarre, l'hyperinvestissement d'un secteur très étroit. Les autres acquièrent un langage ou un début de langage et un minimum d'investissement cognitif qui paraîtrait éviter une évolution déficitaire grave. Il est rare que ces enfants accèdent à un niveau d'autonomie leur permettant une insertion scolaire et professionnelle.

Toutes les couches socio-culturelles sont concernées.

*Les fonctions cognitives sont : la mémoire, l'attention, le langage, les fonctions exécutives et les fonctions visuo-spatiales.

 

Ecrire un commentaire
Voir les 3 commentaires - Communauté : "Psychologie interdite" - Publié dans : Psychiatrie, psychologie
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés