.

Ajouter à vos Favoris

Ce site en anglais

IMPORTANT

              

Un peu plus sur moi? C'est ici

Nombre de perdus sur ce site : 11

Nombre de connectés sur overblog : 9184

Le meilleur usage que l'on puisse faire de la parole est de se taire

Tchouang-Tseu

 

.

Ne faites jamais confiance aux miroirs, ils vous montreront toujours tout à l'envers

Cléo

Vous êtes content ? Dites le moi :

Mon premier livre d'or est complet, mais consultable :

 

Images Aléatoires

  • d19c53e9.jpg
  • ib3i.jpg
  • 894984.jpg
  • coucou.jpg

Horloge

L'ange gardien de ce site


Il aime jouer avec votre souris et répond à vos clics.

Recherche

Vos derniers mots

Syndication

  • Flux RSS des articles
Dimanche 26 septembre 2010 7 26 /09 /Sep /2010 19:53

En 1883, William Cody s'engage parmi les recrues du général Merritt et tue Yellow Hand lors d'un affrontement avec les cheyennes. Il s'exclame : "le premier scalp pour Custer. Un bon indien c'est un indien mort."

Après un exil de 4 ans au Canada, Sitting Bull, même lui, veut se rendre. Le 14 décembre 1890 le major John Mac Laughlin envoie un lieutenant et 40 policiers indiens tirer de son lit le vieux Sitting Bull. Les sioux s'opposent à l'arrestation. Il y a 12 tués et des dizaines de blessés. Les policiers sont sauvés par un détachement de cavalerie yankee. Mais Sitting Bull est déjà mort, tué d'une balle en plein front. Mitrailleuses en marche, les guerriers indiens sortent le tomahawk et les carabines, puis tuent le colonel et 70 soldats. Il y aura finalement plus de 200 victimes. Les villageois qui fuient sont suivis et achevés par les cavaliers bleus qui tirent sur les femmes et les enfants en hurlant "rappelez vous Custer!"

Le 30 décembre 1890 les grandes guerres indiennes se sont terminées avec le dernier massacre. Les blancs ont la supériorité matérielle. Le pauvre peuple indien est écrasé et on les met dans des réserves éloignées les unes des autres. Les indiens sont soumis, les grands guerriers se sont éteints. Red Cloud, en désignant la plaine désertique où sa tribu est établie, répète les paroles de la danse des esprits :

"Qu'importent les hommes qui passent. Un jour leurs fils reprendront possession de la terre. Et les temps passés redeviendront les temps nouveaux!".

Red Cloud est le dernier grand guerrier sioux. Il meurt dans sa réserve en 1909, sans jamais avoir perdu l'espoir d'un avenir plus juste pour les survivants du peuple rouge.

 

Ecrire un commentaire
Voir les 0 commentaires - Communauté : Culture en vrac - Publié dans : Indiens d'Amérique
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés