.

Ajouter à vos Favoris

Ce site en anglais

IMPORTANT

              

Un peu plus sur moi? C'est ici

Nombre de perdus sur ce site : 16

Nombre de connectés sur overblog : 23865

Le meilleur usage que l'on puisse faire de la parole est de se taire

Tchouang-Tseu

 

.

Ne faites jamais confiance aux miroirs, ils vous montreront toujours tout à l'envers

Cléo

Vous êtes content ? Dites le moi :

Mon premier livre d'or est complet, mais consultable :

 

Images Aléatoires

  • Felin01.jpg
  • ours.jpg
  • lapin5.jpg

Horloge

L'ange gardien de ce site


Il aime jouer avec votre souris et répond à vos clics.

Recherche

Vos derniers mots

Syndication

  • Flux RSS des articles
Lundi 26 mars 2012 1 26 /03 /Mars /2012 15:19

La distinction entre le fantasme, la rêverie et la réalité s'élabore progressivement chez l'enfant. En-dessous de 6 ans la distinction est difficile à faire. On ne peut parler ni de délire ni de mensonge avec certitude. La distinction entre le vrai et le faux est faite de façon progressive. L'enfant ne la fait pas avant 6 ans. C'est vers 8 ans que le mensonge devient intentionnel. Entre ces 2 périodes le vrai du faux sont distingués mais le mensonge est confondu avec l'erreur.

Après 6 ans il y a possibilité d'un brusque envahissement de la pensée par des manifestations délirantes idéatives ou sensorialisées, mais ça reste rare. Lors d'épisodes aigus on observe en général des bouffées d'angoisse hypocondriaques (traduisant la fragilité du vécu corporel ou la menace de morcellement) ou cénesthésiques avec maux de tête, de ventre, douleurs dans le dos, dans les membres, impressions somatiques diverses. On observe aussi des idées délirantes polymorphes proches d'une fantasmatisation extériorisée trop facilement. Ces idées délirantes sont floues, labiles et peu construites. La plupart du temps elles sont du domaine du persécutif. Il est rare que chez l'enfant l'organisation du délire soit construit, élaboré, mais on peut le trouver dans un entourage familial qui le facilite. Et puis on note aussi l'existence d'hallucinations bien que certains auteurs le discutent, la frontière avec la rêverie imaginative ou la fantaisie n'étant pas toujours aisément discernable. Quoi qu'il en soit ces hallucinations sont plutôt auditives, puis visuelles et cénesthésiques.

Bob Byerley

Ecrire un commentaire
Voir les 2 commentaires - Communauté : "Psychologie interdite" - Publié dans : Psychiatrie, psychologie
Retour à l'accueil

Commentaires

mais que de choses passent dans la tête de l'enfant

Commentaire n°1 posté par flipperine le 26/03/2012 à 17h20

alors ma petite fille qui a 7 ans et beaucoup d'imagination, ce ne serait pas forcément un mensonge mais un rêve car elle ment quelques fois droit dans les yeux

bonne journée - good day : gifs

 

bisousssssssssss

Commentaire n°2 posté par cerise le 27/03/2012 à 05h42

Ca doit être ça oui. Il faut lui expliquer le mensonge pour qu'elle comprenne mieux et ne pas la disputer.

Bisous, je passe tout à l'heure

Réponse de cleo le 27/03/2012 à 09h48
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés